Actualités

Conférence Jour de la Terre : un témoignage qui en a impressionné plus d’un!

  • DSCN1439_crop

C’est le 21 avril dernier qu’a eu lieu à la Place 4213, dans le cadre du Jour de la Terre, le déjeuner-conférence « Libérer le potentiel des employés grâce à un modèle de gestion différent ». Lors de cette activité de sensibilisation au volet social du développement durable, un total de 70 participants a pu entendre la conférence de madame Lisa Fecteau, présidente de Regitex et coach à l’École d’Entrepreneurship de Beauce. La conférencière a partagé avec enthousiasme son modèle de gestion avant-gardiste qui a permis de libérer le potentiel des employés, développer leurs capacités créatives et les pousser à évoluer au sein de l’entreprise. Il est à savoir que la participation des employés et le développement de leurs compétences constituent des éléments fondamentaux à considérer à l’intérieur de la sphère sociale du développement durable. Il n’est donc pas étonnant que cette conférence hors du commun ait suscité un fort intérêt de la part de l’audience qui a été attentive jusqu’à la fin.

Cet événement a été organisé conjointement par la SADC Arthabaska-Érable, la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CLD) et la Corporation du développement durable, ainsi qu’en collaboration avec la Chambre de commerce et d’industrie Bois-Franc-Érable et la Jeune Chambre de Victoriaville.

Dix organisations des MRC d’Arthabaska et de L’Érable reçoivent l’attestation de la Démarche d2

  • 10 adhérents de la Démarche d2 2016

Victoriaville, le 31 janvier 2017. – C’est lors d’un cocktail dînatoire organisé par la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CLD) (CDEVR (CLD)) et la Société d’aide au développement de la collectivité (SADC) Arthabaska-Érable que dix organisations ont reçu leur certificat d’attestation en développement durable (DD) suite à leur engagement à la Démarche d2. Créée en 2013 sur le territoire de la MRC d’Arthabaska, cette démarche a comme objectif d’accompagner les organisations à intégrer des pratiques responsables. Elle s’adresse autant aux secteurs industriel, touristique que commercial et de services, et ce, dans les milieux public et privé. Rappelons que l’année dernière, un partenariat entre la CDEVR (CLD) et la SADC a permis d’élargir le service d’accompagnement de la Démarche d2 à la MRC de L’Érable. Monsieur Gaétan Lehouillier, président de la SADC, se dit « très satisfait de cette première année de partenariat qui a permis à notre organisme d’offrir un service clés en main en développement durable, grâce à la Démarche d2 et à notre ÉCOprêt, une aide financière spécifique pour soutenir des projets écoresponsables ».

Faisant suite à la mise en place de leur plan personnalisé selon les trois sphères en DD, c’est-à-dire économiquement prospères, respectueuses de l’environnement et soucieuses du bien-être de la collectivité, Absolu, Gesterra, Laurentide re/sources, la Chambre de commerce et d’industrie Bois-Francs/Érable, Accès travail, Services de Main-D’œuvre Kingsey et Services de Transformation Kingsey, ORAPÉ (Organisme de Récupération Anti-Pauvreté de L’Érable), BIG TECH Atelier d’usinage CNC, Fruit d’Or et la Municipalité de Saint-Félix-de-Kingsey se sont engagées à mettre en œuvre des actions dans le but d’améliorer progressivement leur empreinte environnementale, de contribuer au mieux-être de leurs employés et de la communauté, ainsi que d’assurer une pérennité durable à leur organisation.

« L’engagement envers le développement durable fait la renommée de notre région. En obtenant l’attestation de la Démarche d2, ces organisations confirment leur volonté de passer à l’action. Grâce aux services-conseils de l’équipe de professionnels expérimentés de la CDEVR (CLD), ces organisations peuvent être fières d’avoir adopté des pratiques responsables. » a indiqué le maire de Victoriaville et président de la CDEVR (CLD), M. André Bellavance.

De toutes les actions retenues, quelques-unes trouvaient résonnance commune auprès des organisations; parmi celles-ci, on retrouve notamment : mettre sur pied des pauses santé et sécurité au travail pour tous les employés, effectuer une évaluation ergonomique des postes de travail, bâtir un plan de développement des compétences, faire connaître ses actions en DD, développer un plan d’action stratégique et l’arrimer avec celui en DD, etc. On retient également d’autres actions propres à chacune, par exemple, mettre en place la collecte des matières organiques (compost) ou des mesures de réduction de la consommation d’eau, développer des relations régionales pour faciliter le recrutement de la main-d’œuvre, développer un programme de sensibilisation des saines habitudes de vie, etc.

En plus de souligner l’engagement des adhérents et les efforts déployés au cours de la dernière année, les organisateurs ont profité de l’occasion pour dévoiler la campagne de promotion des bons coups en développement durable et la mise en place du Club d2. La campagne des bons coups servira à faire connaître à un plus large public les initiatives en développement durable des membres de la Démarche d2. Quant au Club d2, celui-ci aura pour but de créer une communauté d’organisations leaders en développement durable sur le territoire des MRC d’Arthabaska et de L’Érable, en partageant des expériences, connaissances et pratiques durables entre elles.

Rappelons pour terminer que la Démarche d2 est volontaire pour toutes organisations des MRC d’Arthabaska et de L’Érable voulant y adhérer, et obligatoire pour les entreprises qui s’implanteront dans l’Écoparc industriel de Victoriaville. Cette démarche est inspirée de la norme québécoise BNQ 21000, qui se veut un guide d’application des principes de la Loi sur le développement durable dans la gestion des entreprises et autres organismes.

 

Développement durable: Des résultats qui surpassent les attentes

  • 381855

Victoriaville, le 7 novembre 2016 – La SADC Arthabaska-Érable est fière d’annoncer des résultats excédant ses attentes concernant ses services en développement durable lancés l’année dernière, soit l’ÉCOprêt et la Démarche d2. La SADC avait alors élargit son offre de services car elle souhaitait encourager et soutenir les entreprises du milieu dans l’amélioration de leurs pratiques d’affaires.

Historique
À l’occasion de son 30e anniversaire, la SADC avait dévoilé la mise en place d’un fonds d’un million de dollars destiné à soutenir les entreprises de son territoire dans la réalisation de projets liés au développement durable. Cet investissement s’est traduit par l’ajout d’un nouveau produit financier : l’ÉCOprêt. Celui-ci offre une aide pouvant aller jusqu’à 250 000 $. Parmi les types de projets admissibles, notons l’efficacité énergétique, la gestion des matières résiduelles, l’écoconception de nouveaux produits, l’assainissement de l’air (GES) et des eaux usées, le développement et l’acquisition de technologies vertes, ainsi que le diagnostic et la formation en développement durable.

Par ailleurs, grâce à un partenariat en synergie avec la Corporation du développement durable (CDD), la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CLD (CDEVR (CLD)) et la Ville de Victoriaville, la SADC a pu au cours de la dernière année, offrir aux entreprises, OBNL et municipalités de son territoire (MRC d’Arthabaska, MRC de l’Érable et St-Félix-de-Kingsey), un service d’accompagnement personnalisé en développement durable : la Démarche d2. Cette dernière, développée par la CDEVR, s’adressait précédemment exclusivement aux entreprises de Victoriaville. L’apport de la SADC a de ce fait permis l’élargissement du territoire couvert par la Démarche d2.

Les nouveaux services en développement durable de la SADC constituent donc une offre clé en main pour les entreprises, puisque l’aide proposée va de l’accompagnement jusqu’au financement. Par conséquent, le soutien de la SADC permet de poser des actions concrètes qui favorisent le développement des entreprises du milieu.

Résultats
Les résultats de cette nouvelle offre de services après une première année d’opération, sont plus que satisfaisants. En effet, du côté de l’ÉCOprêt, sur le montant d’un million dédié à ce fonds, la SADC a investi à ce jour 435 000 $ dans différents projets. Les entreprises qui ont fait des investissements ont pu remarquer des résultats immédiats au point de vue financier, car les changements leur ont apporté une meilleure rentabilité, en plus de leur permettre d’élargir leur bassin de clients potentiels. Pour ce qui est de la Démarche d2, l’apport de la SADC a permis d’accompagner 5 organisations dans une démarche intégrée en développement durable, afin qu’elles puissent adopter des pratiques d’affaires plus responsables.

Selon Gaétan Lehouillier, président de la SADC, « ces résultats qui sont au-delà de nos attentes sont le fruit du travail de tous les acteurs de la synergie en développement durable, sans qui, une telle réussite aurait été impossible ». Il se dit « heureux que le partenariat avec les forces vives du milieu permette à chacun d’atteindre ses propres objectifs, mais aussi les objectifs de notre territoire en ce qui a trait au développement durable ».

Source :
Vicky Duclos
Agente de développement et communication
819 758-1501 poste 12
vduclos@sadcae.ca

Big-Tech : première entreprise à adhérer à la Démarche d2 sur le territoire de la SADC Arthabaska-Érable

  • Logo-bigtech_2

L’entreprise Big-Tech Atelier d’Usinage CNC, établie à Lyster, a tout récemment joint le mouvement des entreprises durables de la région en adhérant à la Démarche d2. Big-Tech, qui est un atelier de fabrication de produits en métaux (acier, aluminium, magnésium, etc.) et de production en série par usinage CNC offre un produit de haute qualité, grâce à une équipe fiable et compétente. Par l’adhésion à la Démarche d2, Big-Tech démontre sa volonté à pousser sa réflexion plus loin sur le développement durable.

Grâce à un partenariat entre la CDEVR (CLD) et la SADC Arthabaska-Érable qui a été annoncé en mars dernier, le service d’accompagnement de la Démarche d2, offert depuis sa création en 2013 aux entreprises établies à Victoriaville, est désormais offert sur l’ensemble du territoire couvert par la SADC Arthabaska-Érable, soit la MRC d’Arthabaska et la MRC de l’Érable.

Pour plus d’information sur la Démarche d2, visitez le www.demarched2.com ou contactez Bernard Lefrançois, conseiller en développement durable, par courriel au blefrancois@cdevr.ca ou par téléphone au 819 758-3172, poste 223.

Conférence Développement durable et rentabilité

  • DSCN1168

C’est le 20 avril dernier qu’a eu lieu, dans le cadre du Jour de la terre, le déjeuner-conférence « Développement durable et rentabilité » organisé conjointement par la SADC Arthabaska-Érable, la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CLD) et la Corporation du développement durable, au Club de Golf Laurier de Princeville.

Lors de cette activité de sensibilisation au développement durable,  près de 50 participants ont pu entendre la conférence de Monsieur Marc Journeault, professeur agrégé à l’École de Comptabilité de l’Université Laval et détenteur d’un Ph.D. en Sciences économiques et de gestion et responsable du Centre de recherche en Comptabilité et Développement Durable (CerCeDD) de l’Université Laval.

Le développement durable ayant longtemps été considéré comme un coût pour les entreprises, cette conférence a permis aux participants de comprendre, à l’aide de nombreux exemples réels, que les PME peuvent plutôt accroître leur rentabilité en intégrant les aspects environnementaux et sociaux dans leur stratégie d’affaires.

Les acteurs en DD de la région se regroupent pour offrir plus de services

  • 12901329_1115052665193044_835041053469445913_o

Victoriaville, le 23 mars 2016. – C’est avec l’objectif de travailler en concertation que la Corporation du développement durable (CDD), la Société d’aide au développement de la collectivité Arthabaska-Érable (SADC), la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (CLD) (CDEVR (CLD)) et la Ville de Victoriaville ont décidé de se rassembler afin d’accroître l’offre de services en développement durable aux entreprises et aux collectivités des MRC d’Arthabaska et de l’Érable.

Historique

Ce projet de synergie entre les forces vives de la région en développement durable a commencé à germer il y a plus de deux ans alors que la CDD, en collaboration avec d’autres acteurs, avait répertorié les organisations qui travaillent en développement durable dans la région. Les besoins et les priorités de chacun des organismes ont été identifiés. Au fil de plusieurs rencontres et discussions, la CDD, la SADC, la CDEVR (CLD) et la Ville de Victoriaville ont réalisé qu’en réunissant les expertises de chacun, il serait possible d’aller beaucoup plus loin en développement durable.  Ainsi, il a été convenu que le partage d’une ressource humaine en développement durable permettrait à chacun des organismes d’atteindre ses objectifs, tout en consolidant ce qui se fait en développement durable dans la région.

Pour ce faire, Monsieur Bernard Lefrançois a été embauché à titre de conseiller en développement durable. Ce dernier compte plus de 10 années d’expérience dans le domaine. Après ses études en génie géologique, il a entre autres été chargé de projets en environnement et jusqu’à tout récemment, coordonnateur au développement et à la construction de projets d’énergie renouvelable de grandes envergures chez Boralex inc., une entreprise de Kingsey Falls. Monsieur Lefrançois compte aussi des expériences de bénévolat en développement durable, telle que de la coopération internationale au Burkina Faso avec l’organisme Ingénieurs sans frontières Canada.

Sous la supervision du directeur général de la CDEVR (CLD), monsieur Lefrançois réalisera des mandats pour la CDD, la SADC, la CDEVR (CLD) et la Ville de Victoriaville. Monsieur Christian Lettre, président de la CDEVR (CLD), mentionne que cette deuxième ressource en développement durable ajoutera une plus-value à l’offre déjà existante, étant donné que celui-ci travaillera de concert avec madame Jacinthe Roy, conseillère en développement durable et responsable, depuis 2013, de l’Écoparc industriel et du service d’accompagnement aux entreprises en développement durable, la Démarche d2.

 

Mandats en développement durable

Suite au lancement en mai 2015 de son ÉCOprêt, la SADC annonce qu’elle élargit son offre de services en ajoutant pour les entreprises, organismes et collectivités des MRC d’Arthabaska et de l’Érable, un service d’accompagnement personnalisé en développement durable, par le biais de la Démarche d2, qui a été développée par la CDEVR (CLD) et qui était jusqu’à maintenant offerte aux entreprises de Victoriaville. « Nous sommes heureux de pouvoir offrir aux collectivités de notre territoire, cette démarche qui est très bien adaptée à leurs besoins » dit Monsieur Jean Gagné, président de la SADC Arthabaska-Érable. Monsieur Lefrançois collaborera également avec la SADC dans divers projets spécifiques en développement durable.

Du côté de la CDD, Monsieur Robert Béliveau, président, se réjouit de ce partenariat, puisqu’il « favorisera la pérennité de l’organisme et lui permettra de poursuivre sa mission, soit de promouvoir les meilleures pratiques en développement durable et d’en soutenir l’application auprès des citoyens et des organisations, tant publiques que privées ». En effet, le conseiller en développement durable assurera la coordination des activités de la CDD, ainsi que la gestion de plusieurs projets.

Quant au mandat confié par la Ville de Victoriaville, l’ajout d’une ressource dans l’équipe DD permettra à la CDEVR (CLD) d’appuyer la coordination de la prochaine édition du Forum du développement durable. Monsieur André Bellavance, maire de Victoriaville, se dit « heureux de constater que ce beau partenariat est le fruit d’un travail de concertation par les intervenants du milieu ». Il ajoute que cette synergie ne peut qu’être bénéfique pour la région, car elle amène une offre de services en développement durable grandement bonifiée.

Conférence de Danièle Henkel sur l’apport économique de l’immigration

  • DSCN1073

La SADC était partenaire de cette conférence donnée par Danièle Henkel concernant l’apport économique que l’immigration peut avoir pour les entreprises et les collectivités. La conférence s’est tenue le 18 février dernier au Complexe Sacré-Coeur à Victoriaville. Plus de 100 convives ont participé à cette activité.

Journée nationale de la culture entrepreneuriale 2015

  • DSCN0998

Afin de souligner la Journée nationale de la culture entrepreneuriale (JNCE) qui a lieu annuellement en novembre, une activité a été organisée pour des étudiants de l’École Ste-Marie de Princeville.  

Visite d’une entreprise

Une vingtaine d’étudiants inscrits à l’option «entrepreneuriat» de l’École secondaire Ste-Marie ont eu  l’opportunité de visiter le 23 novembre une grande entreprise située dans leur milieu : Bateaux Princecraft. Ils ont pu, lors de cette visite, découvrir cette usine connue internationalement, voir les installations, en apprendre davantage sur les procédés de fabrication et connaître les différents métiers que l’on y retrouve.

 Soucieux de favoriser le développement de la culture et de la relève entrepreneuriale de la région, le Carrefour jeunesse-emploi Arthabaska, Développement économique de l’Érable, la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région, Femmessor Centre-du-Québec et la SADC Arthabaska-Érable se sont associés afin d’organiser cette activité. «Nous profitons de la JNCE afin d’unir nos forces et mobiliser des entreprises qui acceptent généreusement de partager leur expérience entrepreneuriale avec les étudiants. Nous savons que ces derniers sont toujours très intéressés par le sujet et par la rencontre d’employeurs du coin», de mentionner Vicky Duclos de la SADC

D’autres activités entrepreneuriales pourraient suivre dans les prochaines semaines avec ces étudiants : une conférence d’un entrepreneur à l’école, une activité de simulation de gestion d’entreprise, etc.

 La JNCE, qu’est-ce que c’est?

Depuis 2006, la Journée nationale de la culture entrepreneuriale (JNCE) a comme objectif de sensibiliser le milieu scolaire, communautaire, politique, médiatique et la population à l’importance de développer les qualités entrepreneuriales chez les jeunes. La promotion de cette culture favorisera le développement d’attitudes, de compétences et d’habiletés profitables aux entrepreneurs de demain et aux futurs employés.  La JNCE a été initiée dans le cadre du Défi de l’entrepreneuriat jeunesse par le Réseau des Carrefours jeunesse-emploi du Québec avec l’appui du Secrétariat à la jeunesse.

-30-

Source : Catherine Faucher 819-758-1661 poste 227

 Information : Catherine Faucher 819-758-1661, Nathalie Bilodeau 819-758-3172, Sandra Vigneault 819-362-2333, Vicky Duclos 819-758-1501

Inscription à l’infolettre

Abonnez-vous à l’infolettre pour recevoir les dernières nouvelles concernant la SADC Arthabaska-Érable.
Les champs marqués d'un * sont requis.
Retour en haut